dimanche 30 janvier 2011

Myrihandes et ses lecteurs de Frontignan ce 29 janvier



Un petit passage par ici pour vous dire que j'ai passé un très bon moment à la Bibliothèque de Frontignan ce 29 janvier, en compagnie de Véronique Guyot et des deux jeunes médiateurs du Cinémistral, qui ont tous su, avec le public, me poser d'intéressantes questions sur l'univers de Myrihandes, sur ses origines, sur l'histoire, sur l'après... Ce sont des rencontres comme celles-ci qui donnent envie de poursuivre avec plus de passion encore l'aventure de l'écriture, d'une intrigue que l'on souhaite toujours plus surprenante, et plus enrichie de lumière, de réflexions et d'amour... L'un de mes tout jeunes lecteurs, un petit gaillard aux yeux vifs d'une dizaine d'années, a même réussi à me désarçonner par la pertinence de ses questions ! Cela m'a rempli de joie et prouve qu'il existera encore et toujours une jeunesse intelligente et éprise de curiosité, que les jeux vidéos et la télévision ne sont pas parvenus à phagocyter !

Si la suite de la dédicace a été avortée au Cinémistral suite à un défaut technique, cela devrait certainement être reporté à une date ultérieure. Un nouvel événement sera organisé à cette occasion, et comme de bien entendu, je vous en tiendrai informés ici et sur la page Fan de Facebook.

Entre temps, et après une terrible gastro qui ne m'a pas épargné, j'ai tout de même pu achever la 2eme partie du tome 2, qui correspond peu ou proue à un tiers du roman (en prenant pour acquis que son volume ne dépassera pas trop celui du précédent, mais rien n'est moins sûr !). Je suis plutôt satisfait du final de cette partie-là, d'autant qu'elle ouvre sur de nouveaux horizons pour la plupart des personnages principaux...des horizons auxquels, pour certains, vous ne vous attendrez sûrement pas ! Parfois, les personnages me surprennent eux-mêmes, et commence alors une étrange alchimie entre la trame écrite et l'action du moment. J'en finis par me demander qui décide au final : les personnages ou moi ? Difficile parfois de leur tenir la bride !

En tout état de cause, il me reste bien du chemin à parcourir encore en compagnie de Sisam, Helya, Ecleïes, Hemerod et leurs amis. L'Âpre-Monde leur réserve bien des épreuves, des plus obscures aux plus lumineuses, et il leur faudra beaucoup de courage, de sagesse et d'amour pour les surmonter. Allons ! Chers lecteurs, je vous embarque bientôt avec moi sur des territoires inconnus...!

mercredi 19 janvier 2011

Futuriales à Aulnay sous Bois & dédicaces à Frontignan







Oyez, chers amis lecteurs !
En cette belle journée ensoleillée d'hiver (eh oui, c'est ça aussi l'avantage de vivre dans le Sud !), j'ai eu envie de vous partager quelques nouvelles, mais aussi quelques souvenirs et lieux que j'affectionne et qui ont nourri depuis toujours mon imaginaire...

Tout d'abord, une nouvelle qui fait du bien : je suis invité le 14 mai aux Futuriales d'Aulnay sous Bois pour Myrihandes, avec l'honneur d'être nominé pour le prix Révélation du roman adulte, ce qui est plutôt une surprise (agréable), mais qui me conforte dans l'idée d'avoir écrit une histoire qui s'adresse à toutes les tranches d'âge. L'enfant qui ne s'est jamais tu en moi s'y retrouve autant que l'adulte, et je suis heureux que vous puissiez vous aussi l'accueillir de cette façon ! La quête de l'Ame-Soeur ne s'arrête pas toujours au crépuscule de l'adolescence. Et au-delà de cela, subsistent les autres grandes questions : si nous reconnaissons en l'autre une âme jumelle, où et quand l'avons-nous connue jadis ? Des vies antérieures ? Entre deux vies ? Cette Ame-Soeur est-elle la seule que nous ayons, ou en possédons-nous d'autres ? Nos âmes sont-elles éternelles ? Autant de questions mystérieuses qui en suscitent toujours de nouvelles plus profondes et plus vertigineuses... Mais c'est là toute l'essence que j'aspire à étendre à toute la saga de Myrihandes. Autant dire que vous n'êtes pas au bout de vos surprises !!

Quant aux quelques photos ci-contre, elles sont issues du 40eme anniversaire de l'association de mon père, qui restaure l'abbaye de St Félix de Montceau, située sur une colline de l'Hérault, à Gigean. Une abbaye où je suis presque né, tant j'y ai vécu d'aventures tout au long de ma vie, depuis les promenades d'enfance jusqu'aux spectacles estivaux et aux représentations de ma comédie musicale. Un endroit unique, merveilleusement magnétique, un havre de paix au coeur de la garrigue, sous le chant des cigales. Je ne saurais que trop vous recommander d'aller un jour vous y promener : je suis certain que vous en reviendrez un peu différent...

Pour revenir au roman, précisons que la nouvelle dédicace du samedi 29 janvier à Frontignan se déroulera à la Bibliothèque à partir de 14h30 et sera suivie d'une présentation du projet d'adaptation cinéma à 16h au Cinémistral, avant la projection de Percy Jackson et le Voleur de Foudre. Manière de rester dans l'univers de la mythologie antique !

J'espère que le maire, Monsieur Bouldoire, sera lui aussi au rendez-vous. En tous cas, je serai heureux de vous (re)trouver là-bas et d'offrir quelques petites illustrations exclusives à vos dédicaces !

Sur ces mots, je retourne à ce tome 2 que vous commencez à être nombreux à me réclamer ! Je viens de dépasser le 1/3 de l'histoire, et subodore qu'au final, je risque fort de vous offrir un volume plus épais encore que le précédent. Mais vous en plaindriez-vous vraiment ??

samedi 8 janvier 2011

En voeux et contre tous !







En ce début d'année 2011, je vous souhaite tout d'abord à toutes et à tous mes voeux les plus chaleureux, en espérant que chacun de vous saura mettre à profit ses dons particuliers et son  énergie pour rendre sa vie et ce monde un peu meilleur chaque jour. Nous en avons tous besoin et, très modestement, c'est aussi ce que j'essaye de faire à travers les histoires que je raconte et les personnages que je mets en scène. 

En effet, Myrihandes m'a offert la chance de transmettre cette lumière et cet espoir qui me sont chers, et dans nos sociétés actuelles, sur lesquelles planent tant d'épées de Damoclès, relayées par des medias affamés de sensationnalisme et de catastrophisme, nous avons bien besoin de respiration, d'optimisme, de rêve, pour ne pas sombrer dans une totale morosité. C'est l'une des missions que je me suis donnée en décidant d'écrire Myrihandes, certes à un humble niveau, mais d'autres belles voix s'élèvent chaque jour, et on peut vraiment espérer que nos serons un jour suffisamment nombreux pour faire définitivement percer la Lumière...

Cette nouvelle année, donc, s'annonce riche en événements et rencontres ! Mon premier Salon en tant qu'auteur à Montreuil s'est révélé comme une formidable expérience, tant pour mes rencontres avec vous, chers lecteurs, qu'avec d'autres auteurs avec lesquels je pouvais parler le même langage. Ce fut aussi l'occasion de réaliser un petit succès en écoulant la totalité de mes romans, ce qui m'a bien sûr encouragé à poursuivre l'écriture du tome 2 !

Autant le dire, l'histoire avance bien, de nouveaux personnages font leur apparition, et je ménage quelques nouvelles surprises. Celles et ceux qui ont déjà lu le premier tome comprendront que le suivant amène Sisam et Helya vers des ailleurs inattendus...mais aussi vers des personnages surprenants ! D'autre part, s'il est une chose qui me tenait à coeur, c'était de développer l'histoire et le fond-même des Ames-Soeurs, sur lesquels il me reste beaucoup à dire, à révéler, à extrapoler. Et il n'est pas improbable que cette grande thématique amène bientôt celle de la réincarnation au coeur du livre... Mais diantre ! Je n'en dirai pas davantage, car loin de moi l'idée de vous spoiler ma propre histoire !!

En attendant, j'aurai le plaisir de donner une nouvelle dédicace ce 29 janvier à Frontignan, comme je l'avais annoncé précédemment. Un événement relayé par la ville, par Midi Libre Région et le Cinémistral, puisqu'une séance de projection du documentaire lié au projet de film sera organisée à la suite de la dédicace.

Je vous retrouve bientôt, ici ou ailleurs, pour vous égrener quelques nouvelles confidences.

"Lune blanche, froid qui tranche...!"