mardi 9 octobre 2012

Un seul mot : patience !



Contrairement à ce que l'on pourrait imaginer, ce n'est pas parce que les nouvelles sont rares sur le blog ces derniers temps qu'il ne se passe rien dans les activités de l'artiste ! Mais celles et ceux qui me suivent sur Facebook ou Twitter le savent déjà...

En réalité, les choses avancent, bougent doucement, et comme dans un échiquier, il faut se montrer patient et réfléchi pour réussir ses meilleurs coups. La patience, vous diront la plupart de mes amis, n'est pas ma vertu première, mais avec l'âge, ça commence doucement à venir ! Point trop n'en faut, toutefois ! Le Bélier que je suis finit par charger, toutes cornes dressées, et dans ces moments-là, mieux vaut s'écarter de son chemin !

Pour l'heure, je peux vous dire que mon nouveau roman "AETHERNA - L'Emissaire de l'Au-delà" est bel et bien achevé. Ce thriller fantastique (dont je ne peux encore vous parler, mais le moment viendra, patience vous aussi) reprend des thèmes qui me sont chers et se propose de donner une vision particulière de la vie après la mort, à travers les aventures de deux héros contemporains. Le manuscrit est en cours d'étude depuis peu chez quelques maisons d'édition, et il va donc falloir à nouveau s'armer de patience pour savoir quand et chez qui le roman déploiera ses ailes...

Une petite confidence supplémentaire : l'incorrigible cinémaniaque que je suis a été reçu chez deux producteurs pour discuter de l'adaptation d'Aetherna en mini série télévisée. Si le sujet séduit, il faudra néanmoins attendre encore quelque temps (oui, vous voyez, ça se confirme !) pour savoir le fin mot de l'histoire. L'affaire, pour moi, est d'autant plus motivante que Myrihandes intéresse aussi l'une de ces sociétés de production, cette fois pour un long métrage. J'ai dû d'ailleurs fournir un résumé de la trilogie complète (oui, vous avez bien lu, l'histoire du tome 3 est déjà écrite !), et cela sur trois malheureuses pages : je ne vous raconte pas le casse-tête consistant à condenser environ 1500 pages en quelques paragraphes ! Heureusement, même au temps des heureuses années de collège, je me débrouillais déjà plutôt bien dans les exercices de synthèse de textes !

Voili voilou. Quant aux suites de Myrihandes, elles sont aussi en lecture depuis la rentrée chez deux nouveaux éditeurs. Lequel aura la main la plus heureuse ? J'espère vous le dire bientôt. En attendant, j'ai encore du travail, avec notamment un ancien roman, "La Conjuration des Sept", que je suis en train de réécrire, mais aussi une autre histoire dont je viendrai vous parler tantôt...

Et justement, il est temps que j'y retourne ! Que les Fées émerveillent votre journée (ou votre nuit) jusqu'à nos prochaines retrouvailles...

PS : ci-contre, Gilles Paris et moi-même aux Automnales de Sète, le week-end dernier. Une chouette rencontre avec un auteur "grave et léger". Il se reconnaîtra ;)

mardi 5 juin 2012

Ombres et lumières...

Les personnages de Myrihandes, tome 1. Il n'en manque que trois, mais lesquels ?


Au salon du livre de Villeneuve sur Lot en mai 2012
Voilà quelques mois que je n'étais revenu sur ce blog, je m'en excuse, le temps file toujours trop vite ! Néanmoins, j'ai quelques infos à vous donner aujourd'hui, certaines plutôt réjouissantes, et d'autres un peu moins.

Tout d'abord, Myrihandes (tome 1) n'a malheureusement pas remporté le fameux Prix Méditerranée des Lycéens 2012. Le prix a été décerné à Chabname Zariâb pour Le pianiste Afghan. Mon roman est quant à lui arrivé en seconde position sur les cinq nominés. Place à la fois honorable et toujours un peu rageante, bien sûr ! En revanche, il a remporté le prix du Premier Roman Fantasy de Maurecourt, à peu près à la même date. L'impact mediatique n'est pas comparable, mais c'est une petite consécration qui fait toujours du bien !

Sur le sujet qui vous intéresse le plus, soit la sortie attendue du tome 2 de Myrihandes, eh bien...voilà, je dois vous le dire, mais il va falloir encore attendre. L'ennui, c'est que je ne peux vous dire exactement combien de temps. En effet, mon éditeur Au Diable Vauvert, a décidé de ne pas poursuivre la publication de la saga. Eh oui, ça arrive ! "Shit appens", comme disent nos amis américains. Mas c'est comme ça. Je n'y peux rien. Néanmoins, ne désespérez pas : tout d'abord, j'ai bien l'intention de terminer la saga (donc d'écrire le tome 3 prochainement) mais aussi de lui offrir un nouvelle vie ailleurs. Tout reste possible, et je ne serai ni le premier ni le dernier auteur à changer d'éditeur en cours de route. Disons que ça fait partie des impondérables du métier !

En dehors de cela, je terminerai par une nouvelle fraîche et éminemment positive : je suis en train d'achever l'écriture d'un nouveau roman (rien à voir avec la saga) qui devrait s'intituler Aetherna. Il s'agit d'un thriller fantastique sur l'Au-delà, où se côtoient l'ombre et la lumière dans une aventure où revenants et spectres de tous poils ont la part belle ! Mais c'est surtout un prétexte pour moi pour vous offrir une histoire de vrais personnages, d'amitié et d'amour, tout en apportant une réflexion particulière sur la mort...et ce qui se cache derrière. En bien comme en mal. Mais je n'en dirai pas plus ! Et reviendrai vous toucher un mot quand j'en aurai achevé définitivement l'écriture...

Enfin, un petit lien que je vous partage d'une critique de Myrihandes découverte sur le blog Book&vous. Ecoutez le podcast, il vaut le détour ! Hauts les coeurs et merci de suivre mes élucubrations fantaisistes !
 

dimanche 4 mars 2012

Spielberg, Jackson...Méric. Et si le rêve devenait réalité ?

Steven Spielberg, Peter Jackson et Guilhem Meric au Hollywood Film Festival 2013 ?
Ce n'est pas encore le premier avril, mais je n'ai pu résister au plaisir coupable de ce petit clin d'oeil, qui fera sans doute sourire certains! Preuve qu'à tout âge, on ne cesse parfois jamais de rêver...!

Après tout, qui sait ? Le script et le documentaire de Myrihandes circulent maintenant depuis quelques mois chez certains studios Outre-Atlantique, grâce au soutien d'un agent et au talentueux travail d'adaptation d'une traductrice. On n'est jamais à l'abri des bonnes surprises, pas vrai ?

Reste aussi à savoir quand j'aurai le plaisir de pouvoir vous faire partager la suite de la saga, de la façon que je maîtrise le mieux : le roman ! Ses secrets, consignés sur un manuscrit lourd de plusieurs centaines de pages, sont toujours bien gardés, et lui aussi attend (patiemment ?) de se livrer à vos yeux gourmands !

En attendant, je reviendrai vers vous courant avril afin de vous informer des résultats du Prix Méditerranée des Lycéens, pour lequel Myrihandes est sélectionné.
Un prix qui décidera d'une façon ou d'une autre de l'avenir de la saga !

En espérant ne plus vous faire attendre encore trop longtemps pour vous embarquer avec moi dans la suite des aventures des Ames-Soeurs...

lundi 6 février 2012

2012 : Myrihandes contre-attaque !

Roman(s) à Romans 2011


Guilhem Méric en dédicace aux côtés de Bernard Werber

Voilà plusieurs mois que je n'étais plus revenu sur le blog, j'en suis navré ! Au passage, bonne et heureuse année à toutes et à tous ! Nous abordons ce début 2012 avec une monumentale gueule de bois économique, politique et écologique, mais qu'importe ! Saoulons nous ensemble de mots enchanteurs, d'elixirs de fées, d'amours merveilleuses et de contrées imaginaires...au moins jusqu'au 21 décembre ! Après, on fait un debriefing et on avise, qu'en dites-vous ?

Bon, revenons à nos moutons. Pour commencer, comme vous pouvez le voir sur ces quelques photos, j'ai eu le plaisir de participer au festival de Roman(s) à Romans en novembre dernier. Outre l'ambiance conviviale, les repas généreux et le paysage splendide, c'était aussi un bonheur que de revoir quelques camarades de l'Imaginaire, tels qu'Ayerdhal, Ménéas Marphil, Erik Lhomme et Bernard Werber. Le public était posé (et réposé), à l'écoute, très agréable, loin du tumulte de certains autres salons. Un cachet qui n'est pas pour déplaire, et c'est avec joie que je reviendrai, je l'espère, avec une nouveauté sous le coude !

L'équipe organisatrice de Roman(s) à Romans Illustration de Maâlias

En décembre, j'ai pu retrouver le salon de Montreuil et ses armadas de petits Gremlins dévoreurs de marque-page et de plaquettes promo. Malgré un emplacement du stand moins évident que l'an passé, les dédicaces se sont bien passées. Bonus de ces journées 2011 : une illustration pour chaque personne, dont j'ai réussi à photographier un exemple ! Le reste est parti entre les mains des futurs lecteurs !

Pour bien continuer sur Myrihandes, je démarre les interventions dans les lycées et collèges de la Région Languedoc-Roussillon ce 9 février, à Perpignan, dans le cadre du Prix Méditerranée des Lycéens. Une nouveauté pour moi, qui ai plus l'habitude de m'adresser à des gens qui n'ont pas encore lu mon livre ! Je pense que l'expérience sera exaltante et attend ce moment avec grande impatience ! Bien sûr, je viendrai vous en toucher un mot ici.

Après avoir eu l'honneur d'un article sur Myrihandes dans l'Express (voir ici), et d'un interview sur le site de Zêta Sphère (voir ici), j'ai eu la surprise de remporter ce mois-ci le Prix Fantasy de Maurecourt. (voir la page du Prix ici). C'est une première vraie consécration, après avoir été nominé pour le Prix des Futuriales et le Prix du meilleur roman Fantasy d'Elbakin 2011 ! J'en remercie au passage tous les lecteurs qui ont apprécié le livre et ont voté pour moi, c'est quelque chose qui me touche beaucoup. Ecrire est un travail solitaire, que l'on fait pour soi mais aussi et surtout pour les autres, pour faire partager notre imaginaire, nos histoires les plus fantastiques, et c'est un vrai bonheur que de savoir que ces histoires-là ont su toucher le coeur d'autres personnes. Merci donc à vous, amis lecteurs !!

Comme vous le savez peut-être, le tome 2 de Myrihandes, bien qu'il soit écrit depuis longtemps, n'est pas encore prévu dans les parutions à venir du Diable Vauvert,la collection Jeunesse n'ayant pas eu de nouveauté en 2011. Je ne peux donc malheureusement pas satisfaire à vos attentes de ce côté-ci, à mon grand regret. Néanmoins, j'aurai bientôt quelques surprises pour vous, si vous voulez bien vous montrer un peu patients... Promis, vous en serez pas déçus !!

Avec Nicolas Cluzeau et Marc O' Carion avec Ménéas Marphil au salon de Montreuil