mardi 13 octobre 2015

Vidéo n°4 pour le feuilleton de la Conjuration des Sept : un peu de fun et de guitare.

Avant la sortie de l'épisode 4 du roman le 15 octobre prochain, voici une nouvelle vidéo pour partir à la découverte d'un nouveau personnage, aperçu dans l'épisode précédent : Samuel Siffert. Pour l'occasion, mon grand ami Sébastien, dont je me suis inspiré pour donner vie au héros de cet opus, a accepté de jouer le jeu de la caméra et de vous livrer quelques anecdotes, réelles celles-là, sur nos lointaines péripéties autour de l'abbaye.

Au passage : un petit extrait de ce qui vous attend dans cet épisode :

Peu à peu, le silence s’est fait en moi, éclipsant ce qui m’entourait, jusqu’aux images d’horreur qui hantaient ma mémoire depuis de trop longues heures. Là, plongé dans ma méditation, les paupières toujours closes, j’attendais que la voix de Roland jaillisse une nouvelle fois. Que ses paroles, lues et relues maintes fois, m’imprègnent de leur force.
Des flammes, tout à coup. 
Des tentacules de chair autour de mes jambes, de mon cou. Leur contact glacé, répugnant sur ma peau. 
Malgré l’effroi qui me broie le cœur, je distingue, devant moi, une ombre immense. 
Celle de Xehed. 
À grands pas, il s’approche de moi. Son haleine, pestilentielle, me submerge. 
« POINT DE SALUT POUR TOI, LANFRANC ! »
Épouvanté, je vois sa face de ténèbres se fendre d’une mâchoire aux dents pareilles à des lames de rasoir. Impossible d’y échapper. 
La gueule hérissée d’aiguilles mortelles se referme sur mon cou. Quelque chose  craque à l’intérieur de ma tête. 

vendredi 9 octobre 2015

La Conjuration des Sept : l'épisode 1 gratuit !

INFO PROMO : L'épisode 1 de la Conjuration des Sept sera gratuit samedi 10 et dimanche 11 octobre sur Amazon. Profitez de l'occasion pour découvrir le premier volet de l'histoire et la première des sept Dagues : Iris Terrac !




dimanche 4 octobre 2015

Billet d'humeur : vers la fin annoncée de la littérature fantasy ?


C'est ce qui se murmure à mots couverts dans les couloirs des maisons d'édition. Malgré les très bons scores de certains romans, portés par le cinéma et l'incontournable raz-de-marée Game of Thrones sur HBO, le roman fantasy se porte mal. Les recettes traditionnelles ne fonctionnent plus. Le lecteur, ces derniers temps, boude les aventures de guerriers épiques, d'elfes magiciens et de dragons qui ne courbent pas l'échine sous la douce main de Daenerys du Typhon. Les éditeurs l'ont bien compris. Et se rabattent sur ce que leurs confrères d'outre-Atlantique produisent de plus rentable. À savoir la dystopie (un terme un peu barbare regroupant les histoires de mondes en perdition dans la lignée de Hunger Games) et le New Adult (anglicisme fourre-tout où il est question, en gros, de l'angoisse de devenir adulte pour la génération des post-adolescents "vieillissants").

La frénésie qui s'était emparée du grand public pour la fantasy, notamment avec le triomphe du Seigneur des Anneaux au cinéma, dans les années 2000, s'est essoufflée. En témoignent les chiffres de vente en berne du secteur de l'Imaginaire (environ 15% de moins en 2014) et la lente agonie des œuvres de fantasy francophones, auxquelles on préfère depuis longtemps déjà leurs aînées anglo-saxonnes. Plus chères, à la base, du fait des coûts exorbitants de traduction, mais aussi plus rassurantes, au regard de leurs recettes à l'étranger. Certes, il est plus difficile de prévoir des séances de dédicaces ou des interventions - les frais de déplacement de l'auteur s'avérant particulièrement dissuasifs - mais l'éditeur peut toujours s'appuyer sur la notoriété de ce dernier et les excellentes critiques qui lui sont faites, glanées un peu partout hors de l'Hexagone.


Alors, dans ce contexte, que reste-t-il à nos chers auteurs français de fantasy ? Eh bien, en dehors de leurs yeux pour pleurer, pas grand-chose. D'autant que l'imaginaire, en littérature, a toujours été une niche. Un sanctuaire pour petits et grands rêveurs, que le succès d’une poignée de films, il y a quelques années, a révélé à un public plus large. Aujourd'hui pourtant, ce même public, sans doute saturé par la masse ahurissante de livres exploitant le filon, se détourne peu à peu du monde des fées, des chevaliers maléfiques et des gobelins. Il cherche autre chose. Des récits plus réalistes, ancrés dans la société telle qu'elle est, ou telle qu'elle pourrait devenir, dans le pire des scénarios. Comme si étrangement, la noirceur et la férocité de notre vrai monde, celui que la fantasy en général tentait jusqu'ici d'alléger, de tenir à distance, ne se suffisaient plus.

Serait-ce une façon, pour le lecteur, de mieux se confronter à ses peurs ? A ses angoisses existentielles ? De rejeter ce qu'il considère finalement comme une échappatoire infantile ? Je n'ai pas la réponse à ces questions. Je constate seulement, avec tristesse, le lent dépérissement d'un genre que j'affectionne. D'une littérature qui sait aussi parler du réel, des enjeux du monde et des Hommes, de leurs tourments et de leurs doutes, mais qui le fait avec une forme de distance polie. De recul sur les êtres et les choses. Et cette distance, à mon sens, est salutaire. Elle offre à tout un chacun l'occasion de s’évader. De se libérer de carcans trop étroits, trop formatés par un système qui, sans relâche, nous pressurise et s’emploie à nous faire rentrer dans ses cases. Or la fantasy, elle, est accessible à tous, sans limitation d’âge, de culture ou de pays. À une condition près : celle d’avoir gardé son âme d’enfant.

Est-ce là, justement, que le bât blesse ? Cette société morose, impitoyable et répressive dans laquelle nous pataugeons, envahis par les menaces de terrorisme, de pollution, d’effondrement économique, est-elle en train de tuer dans l’œuf notre capacité naturelle à rêver, à nous émerveiller ? Le cynisme prend-t-il le pas sur toute forme d’idéal, de propension à croire en des mondes plus beaux ?


Il est certain que ce brave Peter Pan, au fond de nous, a pris une sacrée claque dans la gueule (sujet névralgique, en ce qui me concerne, puisque je suis en train d’en faire un roman !). Mais je ne veux pas croire que le roman fantasy soit mort pour autant. Bien sûr, je prêche pour ma paroisse, me direz-vous. Bien sûr, j’ai envie que ma saga Myrihandes renaisse de ses cendres et rencontre enfin son public. Mais je ne suis qu’une goutte d’eau dans cet océan d’auteurs de l’Imaginaire qui, comme moi, tirent de plus en plus la langue, acceptent des à-valoir et des pourcentages moindres dans l’espoir de se faire éditer. C’est un trait malheureusement fort commun à la plupart des auteurs jeunesse, mais ceux qui officient dans la fantasy en payent encore plus lourdement le prix. Au point de se demander s’il n’est pas temps de fermer boutique… ou de passer à autre chose. Car s’il y a bien une réalité, bien concrète celle-là, à laquelle aucun de nous ne peut échapper, c’est la nécessité de vivre de notre travail.

Pourtant, je ne veux pas croire que nous en sommes là. Que le glas a sonné pour tout un pan des auteurs de l’Imaginaire. Il existe tant de manière de renouveler le genre, de le réinventer, d’enchanter à nouveau l’âme et le cœur de milliers de lecteurs, que la fantasy finira bien, un jour ou l’autre, par redorer son blason. Par regagner la confiance et l’intérêt de toute la chaîne du livre. Encore faut-il, pour cela, qu’on lui offre cette chance. Que les éditeurs ne se replient pas définitivement sur leurs acquis. Sur quelques noms illustres d’une littérature qui doit sa richesse et sa diversité à toute une formidable mosaïque d’auteurs. Des auteurs de tout horizon, forts de leur propre culture, de leurs propres références, à même d’apporter un nouveau souffle, un nouveau regard sur le genre.


Les mondes imaginaires doivent continuer de peupler nos librairies. Ils doivent aussi être mieux représentés, mieux considérés. Notamment par les medias, dont l’indifférence et le mépris à l’égard de ce qu’ils estiment comme un sous-genre de la littérature ont toujours contribué à ostraciser ses auteurs. 

Nous pouvons sortir de cette impasse. À condition de le faire ensemble. Main dans la main. Éditeurs, libraires, auteurs et lecteurs réunis. Car la fantasy, j’en suis persuadé, n’en finira pas d’avoir de beaux jours devant elle, tant que nous serons capables de faire vibrer, envers et contre tout, notre belle âme d’enfant.

mercredi 30 septembre 2015

La Conjuration des Sept : épisode 3

Et revoilà déjà octobre. Avec ses jours plus courts, ses soirées plus fraîches, son ciel qui fait un peu trop souvent grise mine et les souvenirs de nos vacances en bandoulière, comme un gri-gris vaudou pour nous faire passer la pilule automnale.


Heureusement, c'est aussi l'occasion de se replonger dans de bons films, et surtout de bons bouquins, qui nous ouvrent leurs pages comme d'autres leurs bras, pleins de promesses d'émotions, de suspens, de frissons... Ca tombe bien, c'est justement ce que je me propose de vous offrir avec la suite de cette fameuse Conjuration des Sept !



Démarrée le 3 septembre, la série se poursuit aujourd'hui avec l'épisode 3, consacrée cette fois au personnage de Tristan, que vous avez peut-être déjà croisé en compagnie de notre chère Iris, dans l'épisode 1. Nul doute qu'on reparlera d'elle dans ce troisième épisode... Mais chut ! Il y a des secrets à ne pas dévoiler.



Comme chaque fois, je vous offre avec cette lecture un nouveau micro reportage autour du roman. J'ai choisi, pour le personnage de Tristan, de vous emmener dans ma patrie, la ville de Sète, où d'ailleurs certains événements se dérouleront dans le récit. Récit plus sombre, plus actif, qui devrait satisfaire davantage celles et ceux qui en ont un peu manqué dans l'épisode précédent.




Comme il se trouve que je viens d'arrêter Facebook - même si certains administrateurs continuent de gérer les pages de mes livres - je vais être beaucoup plus présent sur ce blog et vous proposer davantage de contenus, de toutes sortes d'ailleurs, mais toujours autour de mes (nombreuses) activités artistiques ! 


Je tiens au passage à remercier les journalistes et les blogueurs qui me suivent fidèlement depuis quelques années, et pour certains depuis juste quelques mois. Je pense notamment à Fred Ricou, Mina Blogolectrice, Ayerine, Acr0, Christophe Dasse d'Unification France, Margaud, Patatras, Les mots de Nanet, Kawell et ses livres... Je ne saurais les citer tous, mais merci infiniment pour leur soutien. C'est aussi grâce à eux, grâce à leur passion pour les livres et leurs histoires, que nous autres, auteurs de genre, existons dans la vie des lecteurs. La vôtre.


Pour le reste, je vous laisse découvrir cette nouvelle vidéo, et vous invite bien sûr à lire le tout dernier épisode de la Conjuration des Sept, disponible sur Amazon depuis aujourd'hui !


PS : pour des questions de droits, la vidéo n'est pas lisible sur smartphone. La faute en incombe au petit bout de chanson que j'ai emprunté, reprise de Brassens bien connue :)



------------------------------------------------------------------------------------------------------------
INSCRIVEZ-VOUS A LA MAILING LIST ET RECEVEZ UN DE MES EBOOKS EN CADEAU !
Suivez ce lien : http://eepurl.com/bzpUZL
------------------------------------------------------------------------------------------------------------

samedi 12 septembre 2015

Retour gagnant du Livre sur les Quais 2015

C'était il y a tout juste une semaine, à Morges, au salon du Livre sur les Quais ! Un week end formidable, en compagnie d'auteurs, de lecteurs, d'amis tout aussi géniaux.

Un grand merci à toute l'équipe du livre sur les quais pour ces trois jours de rêve au bord du lac Léman, les pieds - presque - dans l'eau ! Merci à Valérie Jeanrenaud pour les kilolitres de sueur qu'il lui a fallu dépenser pour organiser ce salon, à Fred Ricou pour son amitié sans faille, à tous les auteurs que j'ai eu le bonheur de rencontrer cette année, et bien sûr aux lectrices et lecteurs qui ont eu la curiosité de se pencher sur mon petit dernier, Aetherna - Editions J'ai lu.

La Suisse, décidément, est un bien bel endroit. Je reviendrai, et plutôt deux fois qu'une, parole d'écrivaillon !
Quelques souvenirs de ses rencontres en clichés :


Table ronde sur la littérature Young Adult, aux côtés de Thimothée de Fombelle
et Victor Dixen

Une dédicace pour Aetherna un peu spéciale, illustrée avec la bouille
de Gustus, mon esprit frappeur préféré !

Des lecteurs sympas qui ont joué le jeu de la photo :)




Un grand merci à eux !
------------------------------------------------------------------------------------------------------------
INSCRIVEZ-VOUS A LA MAILING LIST ET RECEVEZ UN DE MES EBOOKS EN CADEAU !
Suivez ce lien : http://eepurl.com/bzpUZL
------------------------------------------------------------------------------------------------------------


vendredi 4 septembre 2015

La Conjuration des Sept : les origines

Pour marquer le démarrage de mon nouveau feuilleton littéraire - avec la sortie ce 3 septembre de l'épisode 1 consacré au personnage d'Iris - je vous invite à faire la connaissance de la fameuse abbaye du roman, personnage à part entière de l'histoire, une majestueuse dame de pierre qui m'a vu presque naître il y a de ça...non, je tairai la date !

Une nouvelle vidéo suivra le 17 septembre avec la sortie de l'épisode 2, consacré celui-là à un autre héros de la série, nommé... Max.



------------------------------------------------------------------------------------------------------------
INSCRIVEZ-VOUS A LA MAILING LIST ET RECEVEZ UN DE MES EBOOKS EN CADEAU !
Suivez ce lien : http://eepurl.com/bzpUZL
------------------------------------------------------------------------------------------------------------

jeudi 6 août 2015

Rencontre dédicace à Sète le 21 août

Avant le grand rendez-vous du Livre sur les Quais, à Morges, je serai en dédicace pour Aetherna (éditions J'ai lu) à la librairie Racine, à Sète, le vendredi 21 août prochain. L'occasion de rencontrer mes chers compatriotes de l'Île Singulière autour de ce roman fantastique, dont l'intrigue passe par le quartier de la Pointe Courte. Au plaisir de vous y voir !



Pour vous y rendre et obtenir des infos :
LIBRAIRIE JEAN RACINE
16 quai maréchal de Lattre de Tassigny
34200 SETE
Tél : 04.67.74.72.23
Email : llibracine@orange.fr

lundi 27 juillet 2015

Mon nouveau feuilleton littéraire, bientôt sur KDP Amazon

Bonjour à toutes et à tous ! Voici que je viens vous parler d'un tout nouveau roman de ma création. Un ouvrage que je compte publier en exclusivité sur KDP Amazon, d'une manière tout à fait inédite, à partir du 3 septembre prochain : il s'intitule La Conjuration des Sept

Ce roman fantastique, ancré dans le terroir du Languedoc, a été écrit à l'origine en 1996, avant d'être profondément retravaillé pour en faire un feuilleton littéraire. Un nouvel épisode sera mis en ligne tous les quinze jours. Prévoyez-en sept en tout. Du moins pour l'instant ! Chacun d'eux mettra en scène un héros de l'histoire, qui fera avancer l'intrigue selon son propre point de vue. Ces épisodes, en outre, seront entrecoupés d’intermèdes, pour certains particulièrement décapants ! 

Mais venons-en au synopsis : Sur les sommets de Gigean, vieux village égaré dans les terres de l’Hérault, se dressent les ruines d’une abbaye millénaire. La vie paisible de l’association chargée de sa sauvegarde se trouve un jour bouleversée par la disparition d’un bénévole solitaire, en pleine journée de fouille. Bientôt, sept jeunes gens, liés par leur affection particulière pour le monument, sont témoins d’étranges et terrifiants phénomènes. Où qu’ils soient, quoi qu’ils fassent, des visions d’horreur les assaillent. Dans cette tourmente infernale dont chaque nouvel assaut menace leur raison, seule une mystérieuse jeune femme, apparaissant sans cesse différente à chacun, semble détenir toutes les réponses... Qui sont-ils pour se mesurer à la terrible entité qui hante l'abbaye ? Quels secrets renferme leur passé ? Sept Elus. Sept Dagues. Une constellation pour énigme, et l’amitié pour blason. La grande Conjuration peut commencer ! 

Les journalistes, critiques de la blogosphère qui souhaiteraient lire le 1er épisode de la série pour en faire une chronique pour le jour de sa sortie peuvent me contacter par mail ici.

Par ailleurs, la fan page Facebook du roman sera ouverte dès le 3 août. Restez à l'écoute ! :)

------------------------------------------------------------------------------------------------------------
INSCRIVEZ-VOUS A LA MAILING LIST ET RECEVEZ UN DE MES EBOOKS EN CADEAU !
Suivez ce lien : http://eepurl.com/bzpUZL
------------------------------------------------------------------------------------------------------------

mardi 26 mai 2015

Aetherna : du salon de Genève au festival de Cannes


Retour sur mon blog en cette fin de mois de mai pour vous donner quelques nouvelles, tout de même ! Il s'en passe, des choses, ces derniers temps, tant et si bien qu'il n'est pas toujours facile de trouver le temps d'alimenter cet espace...

Bref, bref, après avoir participé au salon du livre de Montaigu (durant lequel j'ai eu le plaisir de rencontrer d'autres auteurs absolument géniaux comme Estelle Faye et Georgia Caldera), j'ai eu le plaisir d'être invité au salon du livre et de la presse de Genève. Toujours pour Aetherna, bien sûr, dont la fin semblerait laisser beaucoup de mes lecteurs perplexes... Ce qui, en toute sincérité, était bien mon intention initiale ! Reste à savoir si vous serez assez nombreux à réclamer une suite (jusqu'alors pas prévue au programme avec mon éditeur, mais pas d'inquiétude, j'en ai gardé sous le coude pour transformer ce one-shot en série !)

L'avenir d'Aetherna, qui plus est, est en train de prendre un autre tournant. En effet, j'ai eu le formidable privilège de faire partie des 24 scénaristes sélectionnés par la Maison des Scénaristes (sur un total de 200 postulants) invités au Festival de Cannes pour présenter mon projet d'adaptation aux producteurs. Une aventure fascinante et, dirais-je, étourdissante, durant ces quatre jours que j'ai passés sur la Croisette, à la rencontre non seulement d'une dizaine de producteurs français et étrangers, mais aussi de réalisateurs, de comédiens, de compositeurs, de journalistes, et de tous ces scénaristes avec lesquels j'ai partagé des instants des plus chaleureux ! Je tiens d'ailleurs à remercier, une nouvelle fois, toute l'excellente équipe de la Maison des Scénaristes, qui oeuvre à mettre en relation tout ce petit monde avec une énergie et une passion qui forcent le respect. Un grand merci aussi à Dan Sluijzer, Sabine Crossen, Estelle Dumas, Loïc Bon, Martine Sornay, Patrice Laumé et Jeffrey Mpondo pour leur générosité et le soutien qu'ils ont pu m'apporter, chacun à leur manière.



Myrihandes, dans tout cela, n'est pas oublié. Bien au contraire. Le projet d'adaptation est plus que jamais à l'étude, d'autant plus que la saga des romans, si j'en crois mon petit doigt, devrait revoir le jour d'ici l'an prochain. Une renaissance au bout de six ans, qui nous amènera à reprendre toute l'histoire depuis le début. Parce que le 1er chapitre, "Le Secret des Ames-Soeurs", a formidablement évolué depuis la version parue jadis chez le Diable Vauvert, et bien sûr parce qu'il faudra bien raccrocher les wagons avec les nouveaux lecteurs qui découvriront la saga !



Enfin, je peux d'ores et déjà vous dire que je travaille actuellement sur un nouveau roman, très, très différent de tout ce que j'ai pu écrire jusqu'ici. De la littérature blanche, pour une fois. Un livre transition, à mi-chemin de la fiction et de l'autobiographie, dont le titre est assez évocateur : "Peter Pan ! dans ta gueule". J'aurai l'occasion de venir vous en reparler d'ici quelque temps...

D'ici là... Rendez-vous sur de prochains salons ! :-)

------------------------------------------------------------------------------------------------------------
INSCRIVEZ-VOUS A LA MAILING LIST ET RECEVEZ UN DE MES EBOOKS EN CADEAU !

Suivez ce lien : http://eepurl.com/bzpUZL
------------------------------------------------------------------------------------------------------------

mardi 24 février 2015

Aetherna : le teaser officiel du roman

Le nouveau teaser de mon roman publié chez J'ai lu est arrivé ! Profitez-en et faites tourner, c'est tout chaud !

>

dimanche 25 janvier 2015

Aetherna, les citations-mystère - 1ere partie

J-3 avant la sortie du roman !



Saurez-vous reconnaître l'auteur de cette citation, ouvrant la 1ere grande partie d'Aetherna ?
"Rien ne ressemble à une âme comme une abeille, elle va de fleur en fleur comme une âme d'étoile en étoile, et elle rapporte le miel comme l'âme rapporte la lumière."
A vous de jouer ! :)

mercredi 14 janvier 2015

Un teaser pour Aetherna - En librairie le 28 janvier



Tout d'abord, je vous présente à toutes et à tous mes meilleurs vœux pour cette année 2015, dont ces premières semaines nous auront tous profondément marqués. En espérant que cet élan de solidarité incroyable qui a fait suite au drame que nous connaissons tous nous permettra de vivre un peu plus en bonne intelligence, de gagner en confiance et en amour en l'autre ce que nous y perdrons en peur et en indifférence, et enfin, de remettre la nature au centre de notre vie, afin que nous continiuons tous, et les nouvelles générations après nous, à jouir de ses fruits.

A moins de 15 jours de la sortie de mon nouveau roman Aetherna aux éditions J'ai lu, je remets au goût du jour ce petit teaser que j'avais réalisé pour la sortie de l'ebook sur Amazon en avril dernier, avec la toute nouvelle couverture que j'ai également eu l'honneur et le plaisir de signer !


A ce propos, je suis curieux de savoir laquelle des deux vous préférez ? Pour rappel, les voici toutes deux ci-dessous.


Mon premier rendez-vous de dédicace, à ce jour, sera celui du salon du livre de Paris, en mars prochain. Avant cela, il est très probable que j'en fasse dans une librairie de ma chère ville de Sète. D'autant qu'une partie de l'histoire se situe dans un de ses quartiers les plus typiques, à savoir celui de la Pointe Courte...

Au grand plaisir de vous retrouver bientôt, donc, et de partager avec vous cette nouvelle aventure !